BFMTV

NKM prête à voter la réforme du rail

BFMTV

La députée UMP Nathalie Kosciusko-Morizet s'est dite jeudi prête à voter la réforme du transport ferroviaire, dans laquelle elle reconnaît "en partie" son propre projet.

Sur France Inter, l'ex-ministre de l'Ecologie et des Transports a rappelé avoir, en 2011, préparé une réforme pour construire "une dynamique positive" afin que "le système ne s'effondre pas au moment de l'ouverture à la concurrence".

Cette réforme, NKM la "reconnaît sans la reconnaître complètement" dans le projet du gouvernement.

Elle reproche à ce dernier d'avoir "attendu longtemps, commandé des rapports" alors que la réforme "était prête" et que les syndicats, qui "étaient autour de la table dans la négociation", "peu à peu, s'en sont éloignés".

"C'était un ensemble qui allait plus loin, il y a un peu de gâchis", selon la chef de file de l'opposition municipale parisienne. Mais elle persiste à penser que "rapprocher le gestionnaire de réseau et celui qui fait rouler les trains, c'est une bonne chose".

S. C.