BFMTV

NKM candidate à la primaire: Mariton fustige "une manière ringarde de prendre le débat politique"

BFMTV

La déclaration de candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet à la primaire de la droite et du centre n'a pas séduit Hervé Mariton, lui-même candidat. 

"Quand Nathalie Kosciusko-Morizet nous dit 'Ni droite ni gauche', je suis en désaccord très fort avec elle. Moi, je suis désolé, je suis un homme de droite. Et quand Nathalie Kosciusko-Morizet nous dit qu'être moderne c'est dire 'Ni droite ni gauche', elle a faux, elle a gravement faux. Et ça c'est de nature, de nouveau, à induire des ambiguïtés et des malentendus dans notre société", affirme le député Les Républicains de la Drôme.

"C'est une faute d'appréciation. Ça n'est pas une bonne manière de proposer l'avenir du pays. (...) Elle a dit hier qu'elle ne voulait ni de la droite, ni de la gauche. Je trouve que c'est une manière, en réalité, assez ringarde de prendre le débat politique".