BFMTV

Nadine Morano n'ira pas à la commission d'investiture de son parti

Nadine Morano au Congrès fondateur de son parti, Les Républicains.

Nadine Morano au Congrès fondateur de son parti, Les Républicains. - Stéphane de Sakutin - AFP

Nadine Morano a annoncé qu'elle ne serait pas présente mercredi à la Commission nationale d'investiture du parti Les Républicains, qui devrait sanctionner ses propos sur la France "pays de race blanche" en lui retirant sa tête de liste en Meurthe-et-Moselle pour les régionales.

"Je suis vice-présidente de cette commission d'investiture, je suis également députée européenne, il se trouve que mercredi le président de la République française et Angela Merkel seront à Strasbourg au Parlement européen pour s'exprimer sur la question de migrants et je serai là où je dois être, c'est-à-dire à assumer mes fonctions et donc au Parlement européen et non pas à venir dans une commission traiter de problèmes politiciens", a déclaré Mme Morano mardi sur France 2.

"Je ne renierai en rien mon idée gaulliste"

L'ancienne ministre avait pourtant jusqu'ici manifesté sa volonté d'assister à la commission, promettant même d'apporter "une valise de mails de soutiens".

Nadine Morano a une nouvelle fois maintenu mardi ses propos. "Je ne retire rien". "Je ne renierai en rien mon idée gaulliste, mes convictions gaullistes", a-t-elle ajouté, se disant victime d'"une cabale politique et médiatique" pour avoir dit "une évidence de bon sens". L'eurodéputée a enfin réitéré sa volonté d'être candidate à la primaire à droite, lançant un appel au financement de sa campagne.

la rédaction avec AFP