BFMTV

Les candidats se bousculent pour diriger l'UMP

BFMTV

Lors du congrès de l’UMP en novembre, le parti devra se choisir un nouveau président. Officiellement, la campagne n’a pas encore commencé, mais déjà, plusieurs personnalités ont avancé leur pion.

Nathalie Kosciusko Morizet veut que l’UMP tienne une position sans ambiguïté face au Front national : ni accord, ni alliance avec le parti d’extrême droite. Dans le cas contraire, elle prendra ses responsabilités. Un autre ancien ministre de Nicolas Sarkozy a choisi d’adopter la même stratégie. Bruno Le Maire entend bien peser dans la campagne qui s’ouvre pour la présidence de l’UMP. Derrières ces deux personnalités qui auront du mal à mobiliser les 260.000 militants appelés à voter en novembre lors du congrès, d’autres ténors de l’UMP sont déjà dans la course sans l’avoir encore officialisées. Jean-François Copé et François Fillon devrait attendre le mois d’août pour se dévoiler. Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin sont eux aussi en embuscade et jouent la carte de la synthèse. Ces deux sages feraient office de rassembleurs si la campagne devait être trop engagée et que la famille UMP menaçait d’éclater.