BFMTV

Le Maire: "l'Europe a failli" face à l'afflux des réfugiés

Le député de l'Eure, Bruno Le Maire.

Le député de l'Eure, Bruno Le Maire. - AFP

"La priorité absolue est de donner à l'Union européenne les moyens policiers, judiciaires, de renseignement nécessaire pour contrôler efficacement (s)es frontières extérieures", affirme le député de l'Eure, probable futur candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017.

Au lendemain de la "Journée de travail sur l'immigration", organisée par son parti, à laquelle il n'a pas participé, Bruno Le Maire estime que "nous avons moins besoin de déclarations radicales que de décisions radicales, devant lesquelles nous avons reculé depuis des années".

Il faut "raccourcir" la durée d'instruction des demandes d'asile ("six mois et non plus deux ans"), faire en sorte que "les déboutés du droit d'asile soient expulsés du territoire français pour laisser la place à ceux qui sont réellement menacés dans leur pays d'origine vérifier concrètement que les règles du regroupement familial sont respectées".

La loi sur le droit d'asile adoptée en juillet par l'actuelle majorité prévoit de ramener de deux ans à neuf mois en 2017 le délai des réponses. Ce délai pourra être raccourci à trois mois dans les procédures accélérées.

la rédaction avec AFP