BFMTV

"L’UMP ne voulait pas d’un homosexuel en tête de liste"

Franck Boucher a claqué la porte de l'UMP après ne pas avoir été investi pour les municipales.

Franck Boucher a claqué la porte de l'UMP après ne pas avoir été investi pour les municipales. - -

Franck Boucher a déchiré sa carte de l'UMP. Encarté depuis sept ans et militant actif, il estime ne pas avoir été investi par son parti en raison de son homosexualité

"On a fait de moi une machine à perdre, simplement parce que l’UMP ne voulait pas d’un homosexuel en tête de liste. Quand on est de gauche, on a le droit d’être homo. A droite, ça bloque. Il y a des relents homophobes, ça blesse". Franck Boucher ne mâche pas ses mots contre l'UMP, sur le blog des municipales du Monde.fr.

Ce militant actif pendant sept ans à l'UMP a déchiré sa carte après ne pas avoir été investi tête de liste pour les municipales. Pour lui, l'explication est à trouver dans son mariage avec un homme en juin dernier. Laquelle union a suscité des rumeurs "colportées dans la ville".

Candidat sous l'étiquette Nouveau-Centre

Il accuse l'UMP de ne pas l'avoir auditionné comme promis pour une investiture. La responsable de la circonscription, l'ancienne secrétaire d'Etat, Claude Greff, estime elle auprès de La Nouvelle République que "la commission n'avait pas à lui donner d'investiture puisqu'il ne voulait pas de l'étiquette UMP".

Franck Boucher est désormais candidat sous l'étiquette Nouveau-Centre et n'est plus en tête de la liste apolitique qu'il avait lancée depuis longtemps. Ses colistiers, eux, sont les mêmes que prévu.

K. L.