BFMTV

Jihadistes expulsés de Syrie: "Il n'y a pas de place pour eux dans notre pays", estime Guillaume Peltier

Guillaume Peltier sur BFMTV et RMC le 30 janvier.

Guillaume Peltier sur BFMTV et RMC le 30 janvier. - BFMTV

Le vice-président des Républicains était l'invité de BFMTV et RMC ce mercredi matin.

Invité ce mercredi matin de Bourdin Direct, sur BFMTV et RMC, le vice-président des Républicains, Guillaume Peltier, est revenu sur le retour en France de plusieurs dizaines de jihadistes français détenus en Syrie, envisagé par les autorités et qui pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

"Il y a pour eux une présomption de culpabilité"

"Qui sont ces gens là et pourquoi fait-on preuve à leur endroit d'autant de naïveté?", a interrogé Guillaume Peltier. "Ce sont des gens qui ont été nourris par la France, nourris par l'école de la République, qui sont partis, qui ont brûlé leurs passeports, et qui ont été en Syrie et en Irak commettre des crimes de guerre", a fait valoir le député du Loir-et-Cher.

"A leur égard, nous prônons une justice d'exception: il y a pour eux une présomption de culpabilité, ils n'ont plus leur place en France", a-t-il ajouté. "Il n'y a pas de place pour eux dans notre pays. (...) Qu'ils soient jugés en Irak pour ceux qui sont en Irak, qu'on fasse tout pour les maintenir en Syrie pour ceux qui sont en Syrie. (...) Notre position est simple: arrêtons de faire preuve de naïveté à l'égard du terrorisme", a encore martelé Guillaume Peltier. 

Adrienne Sigel