BFMTV

Harcèlement moral: peine confirmée pour Valérie Boyer en appel

Valérie Boyer - ALAIN JOCARD / AFP

Valérie Boyer - ALAIN JOCARD / AFP - Valérie Boyer - ALAIN JOCARD / AFP

La député LR Valérie Boyer, a vu sa peine pour harcèlement moral à l'encontre d'une ancienne assistante parlementaire, confirmée en appel.

La cour d'appel d’Aix-en-Provence a confirmé la peine de Valérie Boyer pour harcèlement moral à l’encontre de son assistante parlementaire. La cour d’appel a également assuré que le licenciement de son employée était "sans cause réelle et sérieuse". 

37.000 euros

La députée LR des Bouches-du-Rhône, condamnée en première instance par le conseil des prud’hommes de Marseille, n’était pas présente à l’audience. En 2012, elle avait licencié son assistante parlementaire qui s’était plaint de brimades et d’harcèlement répété. Le tribunal a estimé qu’il s’agissait bien de "harcèlement moral", selon Mars Actu.

En novembre 2015, Valérie Boyer avait été condamnée à verser 37.000 euros à son ancienne assistante parlementaire par le conseil des prud'hommes. Élue une première fois députée de la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône, elle a été élue en 2012 puis en 2017 dans la 1ère circonscription du département.

G.D.