BFMTV

Estrosi évoque un "islamo-fascisme", Larcher "choqué"

BFMTV

Le président UMP du Sénat, Gérard Larcher, s'est déclaré dimanche "choqué" par le mot "fasciste" employé par le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, pour qui la France doit faire face à des "cinquièmes colonnes" islamistes et "l'islamo-fascisme". "Le mot 'fasciste' me choque, il ne faut pas le balancer n'importe comment. Le mot 'fasciste', cela correspond à des choses bien précises dans l'Histoire et dans l'approche politique", a déclaré Gérard Larcher interrogé dans l'émission "Tous politiques" sur France Inter/France 3/Le Parisien.

"La théorie de la cinquième colonne, ce n'est pas ma théorie (...) Je ne mets pas derrière une religion, quelle qu'elle soit, le vocable fasciste. Il y a une vision de l'islam qui est fidèle sans doute au message du Coran et qui est une vision d'amour plutôt qu'une vision de haine", a-t-il dit. "Ce que je peux partager avec Christian Estrosi, c'est l'importance de lutter contre cette violence, de lutter contre le terrorisme, contre la haine", a-t-il ajouté. "Il y a un sujet à traiter quand même , c'est ces très nombreux jeunes et moins jeunes partis faire le jihad et qui vont revenir".

la rédaction avec AFP