BFMTV

Devedjian "ne comprend pas très bien" la distinction entre assimilation et intrégration

L'ancien ministre Patrick Devedjian (Les Républicains)

L'ancien ministre Patrick Devedjian (Les Républicains) - Lionel Bonaventure - AFP

L'ancien ministre Patrick Devedjian (Les Républicains) "ne comprend pas très bien" la distinction entre intégration et assimilation, cette dernière notion ayant la préférence de Nicolas Sarkozy, dans le cadre du débat des Républicains sur l'immigration.

"Je ne comprends pas très bien cette distinction entre intégration et assimilation. Est-ce que moi, qui suis d'origine arménienne, je suis intégré ou est-ce que je suis assimilé ? Je me souviens d'où je viens, et je crois que je suis un bon Français", a déclaré Patrick Devedjian sur LCP.

"L'intégration, c'est quand on trouve sa place dans la société, l'assimilation c'est quand on a oublié d'où on venait", a poursuivi l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Interrogé sur la proposition d'un "Schengen II" prôné notamment par l'ancien président, il a répondu: "Schengen peut être revisité. mais d'abord c'est un traité européen et il faut donc que tout le monde soit d'accord pour faire cela". Les 24.000 réfugiés annoncés pour la France, "c'est tout à fait supportable.

Chaque année la France accepte sur son territoire environ 110.000, 120.000 personnes étrangères". Et "les Français doivent aussi se souvenir de ce qu'ils ont vécu en 1940 lorsque la guerre les a jetés sur les routes pèle-mêle dans un désordre et une confusion très grands. Là, ce sont des réfugiés, je pense que la solidarité est nécessaire".

la rédaction avec AFP