BFMTV

Décentralisation: la "connerie" de Jean-François Copé

Jean-François Copé à l’Assemblée nationale le 14 janvier.

Jean-François Copé à l’Assemblée nationale le 14 janvier. - -

Jean-François Copé a été bousculé, mardi matin, lors du petit déjeuner de l'UMP. En cause, sa proposition de fusionner régions et départements.

"C'est une connerie". C'est par ces mots que Jean-Pierre Raffarin a apostrophé Jean-François Copé, mardi matin lors du petit déjeuner du comité politique de l'UMP. Autour de la table: personne pour soutenir le patron du premier parti de l'opposition qui veut supprimer les départements.

La semaine dernière, le président de l'UMP proposait dans les colonnes du Parisien Magazine de fusionner les départements et les régions, ce qui permettrait une économie évaluée à 10 milliards d'euros.

"Je ne parlerai plus de ce sujet"

Les ténors de l'UMP étaient aussi furieux de la méthode. Ils ont découvert cette proposition dans la presse. "Quel mauvais signal alors que nos troupes sont justement engagées dans un combat contre le redécoupage des cantons", a fustigé Dominique Bussereau à la sortie du petit déjeuner.

Jean-François Copé que l'on a connu plus offensif a battu en retraite en lançant: "Je ne parlerai plus de ce sujet". Sa proposition n'aura pas tenu une semaine.

Damien Fleurot