BFMTV

Critiques de Guaino: pour Copé, "c'est humain d'exprimer ses différences"

Le président de l'UMP Jean-François Copé, ce samedi matin au Conseil national de l'UMP.

Le président de l'UMP Jean-François Copé, ce samedi matin au Conseil national de l'UMP. - -

L'ex-plume de Nicolas Sarkozy n'a pas été tendre avec le président de l'UMP, critiquant sans détour sa ligne politique. Samedi, à l'ouverture du Conseil national du parti, celui-ci a tenté de relativiser.

Le député UMP des Yvelines Henri Guaino a écrit vendredi, à la veille du Conseil national de l'UMP, au président de son parti Jean-François Copé pour lui faire part de ses désaccords sur sa ligne politique. Selon lui, cette ligne fait "de nouveau désespérer" les Français de droite.

Samedi matin, l'intéressé a tenté de relativiser. "C'est normal que tout le monde pousse son cri d'identité. Chacun exprime ses différences, c'est humain", a indiqué Jean-François Copé à l'ouverture du conseil national. Il a néanmoins aussitôt indiqué qu'il était "essentiel" pour l'UMP de "consacrer son énergie à s'opposer à la gauche et à l'extrême droite".

"Reporter l'adoption du projet politique"

Dans sa lettre, Henri Guaino demande notamment à Jean-François Copé de "reporter l'adoption des grandes lignes du projet politique de l'UMP", lesquelles "n'ont fait l'objet d'aucun grand débat dans les fédérations, d'aucun processus de maturation intellectuelle et politique".

Et l'ex-plume de l'ancien président Nicolas Sarkozy a persisté et signé samedi matin. "Nous espérions tous que l'UMP était entré dans la convalescence et allait vers la guérison. Ce qui se passe depuis plusieurs semaines nous éloigne de la guérison", a déploré Henri Guaino.

M. T.