BFMTV

Bruno Le Maire opposé à des quotas de migrants imposés par l'UE

BFMTV

"Je pense que tout ce qui va dans le sens de la fermeté, de l’arraisonnement des navires de trafiquants (…) va dans le bon sens", a indiqué Bruno Le Maire mardi sur BFMTV et RMC alors que l’Union européenne a demandé lundi l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU pour effectuer des opérations militaires contre les passeurs en Méditerranée. A l'inverse, le député UMP s’est opposé à l’établissement de quotas pour que chaque pays de l’Union accueille des réfugiés comme le préconise le patron de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. "Les Etats de l'UE doivent montrer leur solidarité et redoubler leurs efforts pour aider les pays de la ligne de front", écrit-il.

"Qu’on retire à chaque Etat sa souveraineté pour savoir qui peut ou ne peut pas accueillir des migrants et qu’on fasse des quotas (…) je ne suis clairement pas d’accord (…) c’est à chaque Etat de décider souverainement qui il accueille ou non sur son territoire", a affirmé Bruno Le Maire.

Plus de 9.000 personnes parties des côtes de la Libye à bord d'embarcations surchargées ont été sauvées et sont arrivés au cours de la semaine en Italie, où leur accueil représente un défi, car les centres du pays hébergent déjà plus de 80.000 migrants.

S.A.