BFMTV

Avant de rallier Wauquiez, Calmels aurait tenté d'être ministre de Macron

Virginie Calmels lors de son ralliement à Laurent Wauquiez, le 3 septembre dernier.

Virginie Calmels lors de son ralliement à Laurent Wauquiez, le 3 septembre dernier. - Philippe Desmazes - AFP

Virginie Calmels avait d'autres ambitions que de devenir la future numéro 2 de LR. Selon L'Express, l'ancienne juppéiste, désormais alliée de Laurent Wauquiez en vue de l'élection pour la présidence de LR, avait pour but de devenir… ministre du gouvernement d'Edouard Philippe. Au lendemain du second tour des législatives, elle aurait tenté de se placer, selon l'hedomadaire. "Son attitude était sans ambiguité", selon un membre de l'entourage d'Emmanuel Macron.

De son côté, l'intéressée dément avoir engagé des démarches. "J'ai répondu à des sollicitations", rétorque-t-elle. Sollicitations qui auraient commencé avant même le premier tour de la présidentielle. Virginie Calmels ne dément pas avoir été intéressée par un poste, mais uniquement en cas de coalition gouvernementale. Pourtant, les démarches rapportées par L'Express datent d'après les législatives – lorsque l'éventualité d'une coalition était définitivement écartée.

Proche d'Alain Juppé, Virginie Calmels avait surpris en septembre lorsqu'elle avait rallié Laurent Wauquiez, qui lui propose le poste de vice-présidente de LR s'il est élu.

A. K.