BFMTV

Alain Juppé sent de la "panique" chez Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 14 octobre 2015.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 14 octobre 2015. - Nicolas Tucat - AFP

Le grand rival de Nicolas Sarkozy dans la course à la primaire de la droite est l'invité ce jeud soir de L'Emission politique de France 2. Il a dénoncé "les outrances" de l'ancien président de la République, un signe de "panique à bord", selon lui.

"Outrances", "inquiétude", "panique à bord"... Invité de L'Emission politique de France 2 ce jeudi soir, Alain Juppé a attaqué d'entrée Nicolas Sarkozy. Les deux hommes s'opposent dans la course à la primaire de la droite, et Alain Juppé fait figure de favori dans les sondages.

Le maire de Bordeaux a profité de cet avantage pour dénoncer ce qui ressemble selon lui à une certaine fébrilité chez son opposant.

"Cette espèce d'outrance est mauvais signe. Il y a un peu de panique à bord", a-t-il déclaré, réagissant à l'hostilité de Nicolas Sarkozy à l'idée que des électeurs de gauche aillent voter à la primaire de la droite.

Sa seule chance, "capter l'électorat d'extrême droite"

"Je regardais une étude, il n'y a pas très longtemps, qui montre que la seule chance de Nicolas Sarkozy de gagner, c'est de capter les voix de l'extrême droite", a-t-il aussi ajouté. 

Mercredi, Nicolas Sarkozy a pris la défense du pape François, qui avait dénoncé la prétendue présence de la "théorie du genre" dans les manuels scolaires français. Des propos condamnés par Najat Vallaud-Belkacem. "Elle nous fait honte", a réagi l'ancien président, qui tente en tout cas d'amadouer l'électorat catholique et a repris à son compte le concept de "théorie du genre", évoquée surtout par les intégristes. 

C.V.