BFMTV

Les idées de l'UMP pour faire des économies

L'Assemblée nationale.

L'Assemblée nationale. - -

Où trouver de l'argent pour les caisses de l'État ? Alors que l'Assemblée s'apprête à examiner le volet «dépenses» du budget 2012, les députés de la majorité sont nombreux à lancer des pistes. Vous semblent-elles bonnes ? Répondez ici.

Après avoir adopté hier la partie «recettes» du budget 2012, les députés s'apprêtent à examiner le volet « dépenses ». Avec un objectif: où et comment trouver les 8 à 9 milliards d'économies nécessaires pour compenser la révision à la baisse de la croissance. Le budget partait en effet sur une base de +1.75%, alors qu'on s'approcherait plutôt de 1%.
Voici quelques propositions défendues par les députés de la majorité, et dont certaines seront discutées. Les jugez-vous bonnes ? Donnez votre avis.

Arrêter certains grands travaux

Hervé Mariton (UMP, Drôme): « On a sur la table un certain nombre de projets de lignes à grande vitesse qui ne sont finançables qu'avec des subventions considérables, tout simplement parce qu'il n'y a pas en face le nombre de voyageurs qu'il faut. C'est le cas de la ligne grande vitesse Provence-Côte d'Azur ou Bordeaux-Toulouse. Or ni l'Etat ni les collectivités locales n'en ont les moyens ».

Non-remplacement de 2/3 des fonctionnaires partant à la retraite

Hervé Mariton (UMP, Drôme): « Depuis quelques années, nous menons une politique de non-remplacement d'1 fonctionnaire sur 2 à la retraite. Or les économies réalisées ont été utilisées pour améliorer la carrière de certains fonctionnaires. Or la saison n'est plus à cela. Donc il faut aller plus loin, et j'évoque le chiffre de 2 sur 3 car il me parait raisonnable ».

Taxer les placements non-déclarés en Suisse

Charles de Courson (Nouveau Centre, Marne): « Ce que nous proposons, c'est la signature d'une convention avec la Suisse permettant de récupérer 1 milliard par an, en faisant payer tous les résidents français qui ont des placements en Suisse non-déclarés au fisc. L'Allemagne et la Grande-Bretagne ont déjà adopté cette mesure ».

Diminuer le budget de certains organismes publics

Louis Giscard d'Estaing (UMP, Puy-de-Dôme): « Je pense aux agences de l'eau ou à Météo France... Tous les organismes qui reçoivent tous les ans une dotation de l'Etat. Ils pourraient faire l'objet d'une réduction de cette dotation de 3% par exemple, tout en leur permettant de continuer à fonctionner normalement ».