Les débats suspendus à l'Assemblée nationale durant la demi-finale pour des raisons d'"unité nationale"

Le président de l'Assemblée, François de Rugy
 

Pour des raisons d'"unité nationale", selon les termes du président de l'Assemblée nationale, durant la demi-finale de coupe du monde de football opposant nos bleus à la Belgique, les échanges s'arrêteront momentanément dans les travées du palais Bourbon ce mardi. 

Votre opinion

Postez un commentaire