BFMTV

Les collectivités territoriales prévoient de recruter

66% des communes envisagent de recruter en 2014 malgré les dotations de l'Etat en baisse.

66% des communes envisagent de recruter en 2014 malgré les dotations de l'Etat en baisse. - Jeff Pachoud - AFP

Avec la baisse des dotations de l’Etat, les économies sont une priorité des collectivités territoriales. Pourtant, selon une étude, un quart d’entre elles envisagent d’augmenter leurs effectifs.

Les collectivités sont priées de se serrer la ceinture à cause de la baisse des dotations de l’Etat. Cette année, les fonds versés par l’Etat aux collectivités diminuent de 1,5 milliard d’euros. Ces dotations baisseront de 3,7 milliards l’année prochaine et d’autant pour les deux années suivantes.

Dans ce contexte, la maîtrise de la masse salariale arrive en tête des priorités pour les collectivités. Selon une étude publiée jeudi par Randstad, près de 9 collectivités sur dix indiquent que la réduction des dotations va influencer leur politique de recrutement et de gestion des ressources humaines.

Mais paradoxalement, un quart de ces collectivités prévoient au contraire de recruter. Une proportion plus importante que celles qui prévoient une baisse.

Une prise de conscience

Pour le directeur général du groupe Randstad France, Abdel Aïssou, "les collectivités opèrent une prise de conscience" sous "la pression conjuguée des critiques de la Cour des comptes sur la hausse continue des effectifs et de la baisse des dotations de l’Etat". Mais, "reste désormais le plus dur: passer de la parole aux actes".

Selon le dernier rapport annuel, les collectivités employaient 1,8 million de personnes fin 2012, un chiffre en hausse de 1.7% sur un an.

C. B avec AFP