Les avocats du couple Fillon demandent au parquet financier de se dessaisir de l'enquête

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • beaudolo
    beaudolo     

    Il y a deux mois, Fillon était notre futur président de la République sans aucune discussion possible. Une telle situation était inadmissible pour le pouvoir socialiste et ses amis les journalistes, à plus de 80 % de gauche (82% ont voté Hollande en 2012). Il fallait donc l’abattre, l’éliminer, c’est pratiquement fait, il y aura encore 2 ou 3 affaires qui sortiront d’ici mai 2017 histoire que les Français n’oublient pas.
    Aujourd’hui le duo gagnant est Le Pen-Macron. Marine Le Pen n’a, en principe, aucune chance au second tour selon les sondages. Oui mais voilà, on ne sait pas comment voteront les LR n’ayant plus de candidat, vont-ils par dépit voter Marine ? Mystère ! Donc si on pouvait, quand même l’affaiblir, ce serait judicieux, ça commence aujourd’hui !
    Il reste Macron, le semi-socialiste, est-il vraiment de gauche ? On ne le connait pas, il n’a pas de passé politique, il n’a toujours pas de programme, donc on lui donne des avertissements au cas où il serait tenté par plus de libéralisme ; on publie une affaire sur ses dépenses de préparation de campagne où on dit aux Français qu’il aurait utilisé 80% de son budget de Bercy pour des dîners « en ville » en vue de sa campagne ! Et encore plus immonde, il serait homosexuel !
    Finalement pour le PS et ses amis journalistes l’idéal serait d’avoir Hamon au second tour, mais pour cela il doit gagner des voix ! Comment faire ? On verra, mais des actions sur Mélenchon pour qu’il fusionne avec Hamon devrait pouvoir être « facilitées » !


Votre réponse
Postez un commentaire