Législatives: quand le filloniste Henri de Castries soutient un candidat pro-Macron

Henri de Castries.
 

Henri de Castries était pressenti pour devenir ministre de François Fillon. Il se retrouve aujourd'hui à soutenir Thibaut Guilluy, dont la suppléante n’est autre que Tiphaine Auzière… la fille de Brigitte Macron.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • lugeot
    lugeot     

    Un grand écart que les journalistes de bfm , passent allègrement , entre une adhésion à une personne de qualité et un retournement de veste , il y a une manipulation mediatique habituelle, des gens qui se nomment journalistes , mais qui ne sont qu'employés de Drahi , laisser sous entendre que les ralliements sont légions , hélas que nenni! Vos transfuges ne sont que roupie de sansonet, vous n'irezas loin avec vos fonds de paniers.

    Et maintenant ?
    Et maintenant ?      (réponse à lugeot)

    la méthode Coué (tout va bien, on va gagner) vous empêche de voir la réalité.

    Vous allez en être victime comme l'a été Fillon et maintenant Baroin.
    (pareil chez le PS)

    Vous ne voyez pas ce qui se préparer : une vague Macron qui va tout submerger le 11 juin.
    Car Macron rallie tous les insatisfait de la vie politique, ceux qui acceptent que "tout va mal, on va perdre".

    Alors ceux là agissent. Ils rejoignent Macron pour une politique meilleure.
    Pour une France meilleure et qui bosse, agit et va gagner au lieu de râler !!!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Minable homme politique,il cherche à se caser,aucun honneur.

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à mirabelle57)

    Aucun n'a de l'honneur dans son fond intérieur !
    En guerre oui
    Dans les actes, c'est au plus offrant suivant LEUR critère ...

    AU moins ceux qui changent de camp ont une qualité : ils ne sont pas bornés !!!
    Ni idiots.

    ... juste une comparaison : si votre boite est en train de couler ... vous restez ?
    moi non je pars vers une autre entreprise plus florissante.
    Sauf peut être si je peux tirer des avantages de rester : promotion avant la chute, prime à la démission, plan social ä venir los de la clôture de l'activité.

    Les LR qui s'accrochent, c'est que soit ils ne savent rien faire d'autre et que personne ne les voudra ou bien qu'ils cherchent la gloire et les honneur des survivants.
    Fillon lui est parti en retraite anticipée. Il a compris qu'il n'a plus d'avenir aux LR.

    Reste les parties : Copé, Ciotti, Morano ... pour les plus connus .... et bien d'autres qui sont grillés (qui en voudrait ???)
    Baroin, lui il a une idée derrière la tête ... en toute logique il aurait du rejoindre Macron, tout comme NKM.

  • vauban
    vauban     

    D’ultra-filloniste à macroniste. Henri de Castries, proche ami et inspirateur du programme économique de François Fillon pour la campagne présidentielle, a décidé d’appuyer un des candidats d’Emmanuel Macron aux législatives.

    beaudolo n'a plus d'autre choix que de devenir macronien ....

Votre réponse
Postez un commentaire