BFMTV

Le retour de Robert Hue

BFMTV
Il n’y a plus de communistes en France, assurait François Hollande dans une interview en février. Il se rattrape en offrant un poste de ministre à l’ancien 1e secrétaire du PC, très présent dans sa campagne.

Au milieu des ténors socialistes sur la scène de la Bastille, Robert Hue salue la victoire de François Hollande, pour lequel il s’est engagé pendant la campagne. Un soutien affiché au détriment du PC, pourtant la famille d’origine de Robert Hue. Fils d’ouvriers, il adhère à 16 ans aux jeunesses communistes, puis gravit un à un tous les échelons du parti. Il devient l’un des proches de Georges Marchais, alors à la tête du PCF. En 1994, pourtant peu connu, il est choisi par celui-ci pour lui succéder comme 1e secrétaire.

Alliance avec le PS

Un an plus tard, il représente le PC à l’élection présidentielle. Avec 8,6%, il fait mieux que le score du parti en 1988. Mais il ne peut enrayer le déclin du PCF et ses 30.000 militants perdus durant son mandat ainsi qu'une grande partie de ses bastions lors des municipales de 2001. Robert Hue passe alors la main à Marie-George Buffet. Mais il est de nouveau candidat à la présidentielle en 2002. C'est un échec et il ne recueille que 3% des voix. Sénateur du Val d’Oise depuis 2004, il prend ces dernières années ses distances avec le PC. Il crée en 2008 son propre mouvement et prône une alliance avec le PS lors des régionales de 2010.