Édouard Philippe au Sénat le 14 février 2019
 

La déclaration du Premier ministre ce jeudi a provoqué un tollé dans les rangs du Sénat, plus particulièrement au sein de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire