BFMTV

Le Quai d'Orsay a annulé les passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat.

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat. - Bertrand GUAY / AFP

Le ministère des Affaires étrangères explique que l'ancien collaborateur de l'Elysée n'a bénéficié "d'aucune indulgence particulière". Il est soupçonné d'avoir conservé et utilisé au moins un passeport diplomatique depuis son éviction du palais présidentiel.

Alexandre Benalla "n'a bénéficié d'aucune indulgence particulière pour la détention et l'utilisation de ses passeports diplomatiques", a réaffirmé le Quai d'Orsay dans un communiqué publié ce lundi, réitérant avoir effectué "plusieurs démarches pour obtenir la restitution de ces passeports". 

L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron est soupçonné d'avoir conservé et utilisé au moins un passeport diplomatique depuis son éviction du palais de l'Elysée. Alors que le gouvernement et le quai d'Orsay assurent avoir demandé à plusieurs reprises la restitution de ces documents après son limogeage, Alexandre Benalla assure de son côté n'avoir reçu aucune relance du Quai d'Orsay les lui réclamant.

Dans ce communiqué, le Quai d'Orsay explique de nouveau avoir demandé "par deux fois", par le biais de deux lettres recommandées, la restitution des passeports diplomatiques. Ces demandes restées sans réponse, le Quai d'Orsay affirme avoir lancé en novembre dernier un processus d'invalidation des passeports de l'ancien conseiller.

Une annulation pas prise en compte

"Au vu de l’absence de restitution des documents, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, à la demande de la Présidence de la République, a décidé de lancer la procédure d’invalidation des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla", écrit-il.

Néanmoins, l'annulation de ces passeports n'aurait pas été prise en compte par les systèmes informatiques du Quai d'Orsay, permettant à Alexandre Benalla de continuer à les utiliser. "Une telle situation justifiant une annulation n’avait pas de précédent, s’agissant des passeports diplomatiques. Par conséquent, l’invalidation n’a pu être concrètement traduite immédiatement dans les systèmes d’information, pour des raisons purement techniques", explique le quai d'Orsay.

Par ailleurs, le quai d'Orsay explique qu'il est "fantaisiste" de penser que "quand vous voyagez à l’étranger avec un passeport diplomatique, l’ambassade de France est au courant que vous arrivez", justifiant ainsi ne pas avoir été au courant des déplacements d'Alexandre Benalla.

"Ils me font passer pour un escroc"

Ce lundi, Alexandre Benalla a déclaré à BFMTV "je n'ai jamais demandé à l'Elysée de me rendre mes passeports." Et d'ajouter :"Quand on me les a remis on m'a dit: tu peux les garder, mais fais pas de conneries avec." Alexandre Benalla, dont le Quai d'Orsay dénonce des propos "faux" et "fantaisistes", avait affirmé qu'une personne de l'Elysée lui avait remis ses passeports en octobre. L'Elysée a pour sa part assuré n'avoir pas détenu ces documents et donc n'avoir pu les lui remettre, laissant entendre que l'ex-chargé de mission ne les avait jamais rendus.

Cyrielle Cabot