BFMTV

Le parquet contre la libération sous caution de Strauss-Kahn

L'entrée du tribunal new-yorkais où une audience se tient jeudi pour décider de la libération sous caution ou non de Dominique Strauss-Kahn. DSK a été inculpé formellement, a annoncé le parquet, qui a répété s'opposer à la libération de l'ex-directeur gén

L'entrée du tribunal new-yorkais où une audience se tient jeudi pour décider de la libération sous caution ou non de Dominique Strauss-Kahn. DSK a été inculpé formellement, a annoncé le parquet, qui a répété s'opposer à la libération de l'ex-directeur gén - -

NEW YORK (Reuters) - L'ancien directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss Kahn, accusé d'avoir tenté de violer une femme...

NEW YORK (Reuters) - L'ancien directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss Kahn, accusé d'avoir tenté de violer une femme de chambre d'un hôtel Sofitel, a été formellement inculpé, a annoncé jeudi le parquet de New York.

Il a aussi fait savoir à la Cour suprême qu'il s'opposait à sa demande de libération sous caution pour des raisons de procédure.

L'inculpation, prononcée par un grand jury, signifie que si Strauss-Kahn ne plaide pas coupable, l'affaire débouchera sur un procès. DSK n'a pas encore dit officiellement s'il plaidait ou non coupable, mais il a à nouveau rejeté "toutes les allégations portées contre lui" dans sa lettre de démission adressée au FMI. Ses avocats ont aussi dit qu'il n'avait pas l'intention de plaider coupable.

DSK, qui s'était déjà vu refuser lundi la libération sous caution, a passé les trois dernières nuits dans la prison de Rikers Island.

Il a rejeté avec force les accusations de tentative de viol, séquestration et agression sexuelle.

S'il est reconnu coupable, il est passible de 25 ans de prison.

Il a été arrêté samedi après-midi par la police de New York à bord d'un vol d'Air France qui se préparait à décoller pour Paris alors que les faits qui lui sont reprochés se seraient produits vers midi, selon la police.

Le procureur a fait valoir que Strauss-Kahn présentait un risque de fuite et que son départ "inhabituellement hâtif" des lieux du crime rendait insuffisantes toutes modalités de libération sous caution.

Nicole Dupont pour le service français

REUTERS