BFMTV

Le nouveau sous-préfet, handicapé, se confie

-

- - -

Jean-Christophe Parisot, tétraplégique et myopathe, vient d’être nommé sous-préfet de Cahors. Une première.

Jean-Christophe Parisot, 41 ans, tétraplégique et myopathe, a pris ses fonctions hier de secrétaire général de la préfecture du Lot et de sous-préfet de Cahors. Il a été nommé par Nicolas Sarkozy et c'est la première fois qu'une personne tétraplégique et myopate accède à un tel poste.

Marié et père de quatre enfants, Jean-Christophe Parisot relate tous les obstacles qu'il a eu à affronter : « Se battre d'abord contre les mentalités, se battre contre la peur du handicap, et puis bien sûr prouver qu'on est d'abord compétent. Lorsque j'étais étudiant, j'étais dans les couloirs : je ne pouvais pas avoir accès aux amphithéâtres et donc j'étais obligé de suivre les cours dans les couloirs avec un livre sur les genoux et je ne pouvais entendre qu'à travers la porte les cours. Au fil des années, j'ai réussi à convaincre que j'étais un élève qui avait envie de se défoncer et de prouver aux enseignants, aux examinateurs, que j'étais un élève comme les autres ».

En effet, comme il l'explique, il reste encore aujourd'hui des gens à convaincre : « Il y a des progrès qui sont quand même faits, notamment depuis la loi de 2005. Mais il faut toujours avoir cette énergie, cette volonté de dire « Ecoutez d'abord ce que j'ai à vous dire, écoutez d'abord mon message, voyez mes compétences ». Il y a vraiment toujours une dynamique à donner. Je pense que si on est soi-même convaincu qu'on peut réussir, on convainc les autres ».

La rédaction et Sébastien Gilles