BFMTV
Politique

Le gouvernement se prépare avant un nouvel épisode neigeux

Voitures bloquées mercredi dernier au péage de Saint-Arnoult en Ile-de-France. Le gouvernement français a lancé des appels à la prudence avant une nouvelle offensive du froid qui devrait être accompagnée d'importantes chutes de neige cette semaine. /Photo

Voitures bloquées mercredi dernier au péage de Saint-Arnoult en Ile-de-France. Le gouvernement français a lancé des appels à la prudence avant une nouvelle offensive du froid qui devrait être accompagnée d'importantes chutes de neige cette semaine. /Photo - -

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a lancé lundi des appels à la prudence avant une nouvelle offensive du froid qui devrait être accompagnée...

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a lancé lundi des appels à la prudence avant une nouvelle offensive du froid qui devrait être accompagnée d'importantes chutes de neige cette semaine.

Le Premier ministre, François Fillon, qui avait critiqué les prévisions météorologiques, doit présider mardi une réunion avec les ministres concernés sur l'organisation des pouvoirs publics et les mesures à prendre lors de fortes intempéries.

Les intempéries ont semé la pagaille la semaine dernière en Ile-de-France, où des milliers d'automobilistes se sont retrouvés bloqués par la neige, et déclenché une polémique sur les moyens dédiés par l'Etat à ce genre de crise.

Un quart des vols au départ de Roissy et d'Orly avaient été annulés, la circulation des TGV avait été fortement perturbée et le ramassage scolaire avait été suspendu dans de nombreux départements.

Selon Météo France, les températures vont graduellement baisser sur toute la France et de la neige est attendue sur les trois-quarts du territoire jeudi, juste avant les départs en vacances de fin d'année.

Des chutes de neige d'intensité limitée sont prévues dès mercredi, notamment dans le Centre et l'Est de la France, mais des précipitations importantes sont prévisibles dans la nuit de jeudi à vendredi, ce qui pourrait donner localement plusieurs centimètres de neige au sol.

A l'avenir, "on essaiera de tout faire pour corriger cela et être plus efficace", a promis le porte-parole du gouvernement, François Baroin, sur France 2. "Il faut tirer les leçons de ce qui s'est passé, ce qui n'a pas fonctionné pleinement, ce qui n'est pas satisfaisant".

LES RECOMMANDATIONS DE BRICE HORTEFEUX

Il faut veiller à la bonne "répartition des rôles" pour ce qui concerne le dégagement des routes, a-t-il fait valoir. Cela incombe parfois à l'Etat, parfois aux sociétés autoroutières et parfois aux conseils généraux.

"Nous nous attendons à une semaine particulièrement délicate", a prévenu de son côté le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, dans Le Parisien, appelant les automobilistes à la prudence.

"Beaucoup ont pris des risques importants en prenant leur voiture sans être équipés pour rouler sur la neige. Si l'intensité de l'épisode neigeux attendu cette semaine se confirme, le mieux est de laisser sa voiture au garage", insiste-t-il, recommandant aux Français de privilégier les transports en commun.

Dans une circulaire adressée aux préfets que RTL s'est procurée, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux demande une "vigilance maximale dès lors qu'un phénomène neige/verglas de niveau orange est annoncé par Météo France".

Il réclame également "une remontée d'informations du terrain très rapide, afin d'adapter les mesures de circulation et d'intervention et empêcher ainsi l'apparition de 'naufragés de la route'".

Avant la réunion interministérielle de mardi, le secrétaire d'Etat aux Transports suggère de déneiger les couloirs de bus en priorité, d'augmenter le nombre de chambres bloquées dans les aéroports ou d'interdire plus tôt la circulation des poids-lourds.

"En cas d'épisode neigeux majeur, il faudrait peut-être renforcer le système d'alerte sur le modèle de celui qui existe pour les enlèvements", explique Thierry Mariani.

Dans ces cas-là, des annonces sont faites sur les radios et les télévisions à intervalles réguliers et des messages sont diffusés sur les panneaux d'autoroute.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse