BFMTV

Le gouvernement nuit à la crédibilité de la France, juge Cahuzac

BFMTV
PARIS (Reuters) - Le président de la commission des Finances de l'Assemblée, le socialiste Jérôme Cahuzac, accuse le gouvernement de fragiliser la...

PARIS (Reuters) - Le président de la commission des Finances de l'Assemblée, le socialiste Jérôme Cahuzac, accuse le gouvernement de fragiliser la crédibilité de la France en retenant un taux de croissance de 1% pour 2012.

L'OCDE prévoit que la croissance française sera de 0,3% l'année prochaine et la Commission européenne prévoyait une croissance limitée à 0,6% en 2012, souligne lundi Jérôme Cahuzac dans un communiqué.

"Une nouvelle fois, la crédibilité de la parole de la France est mise en cause par l'attitude du gouvernement parce que celui-ci n'a pas le courage de prendre la mesure de la crise que nous traversons", déclare le président de la commission des Finances de l'Assemblée.

Il rappelle que le gouvernement avait présenté un projet de loi de finances pour 2012 "fondé sur une croissance irréaliste de 1,75%" et que "sous la pression des marchés et dans l'urgence" il ramené ce taux à 1%, "un niveau encore manifestement surévalué pour l'OCDE et la Commission".

Pour Jérôme Cahuzac, les deux derniers plans d'austérité "alourdissent les impôts de 15 milliards d'euros, l'essentiel de cet effort étant demandé aux classes moyennes".

"Il faut rompre avec cette logique et donc revenir sur les avantages acquis par les plus fortunés depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, notamment dans le cadre du 'paquet fiscal' et de la diminution de l'ISF votée ce printemps", conclut le président de la commission des Finances de l'Assemblée.

Emile Picy