BFMTV

Le général Lecointre, chef d'état-major des Armées, quitte ses fonctions

Le général François Lecointre, chef d'état-major des armées

Le général François Lecointre, chef d'état-major des armées - AFP

l'Elysée a annoncé dimanche que le général François Lecointre quittait ses fonctions de chef d'état-major aux Armées, à compter de la mi-juillet. Il sera remplacé par le général Thierry Burkhard.

En fonction depuis quatre ans, le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, va quitter ses fonctions et être remplacé par l'actuel chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard, a annoncé dimanche l'Elysée.

"Le général François Lecointre a soumis il y a plusieurs mois au président de la République sa demande de quitter le service actif après le 14 juillet 2021. Le président de la République tient à saluer en lui le grand soldat, le chef militaire et le serviteur de l'État", a-t-on précisé de même source. Invité du Grand Jury RTL ce dimanche, l'officier a confirmé son départ. "C'est mon souhait", a-t-il assuré, livrant une raison de son choix: le calendrier politique.

"En cas de dissension, on perd ce qui fait la force morale des armées"

"La première raison c'était d'éviter précisément qu'il n'y ait une politisation de la fonction de Chef d'état major des Armées. Je ne souhaitais pas que le chef d'état-major des Armées parte à l'issue du mandat d'un Président de la République ou exactement au même moment, où se termine le mandat du Président de la République", a-t-il dit. Il a indiqué que son départ était fixé au 21 juillet.

Il a par ailleurs abordé à nouveau la tribune publiée par des militaires dans la presse il y a quelques semaines. Il a observé: "S'il commence à y avoir des dissensions (...) on perd ce qui fait la force morale des armées." "Nous ne sommes pas légitimes à nous exprimer sur la situation sociale, politique. Que quelqu'un le dise comme Monsieur Untel, très bien. Mais qu'il se prévale de son grade...", a plus tard estimé le général Lecointre. Il a achevé: "Ce sont des gens que manquent de discernement".

La ministre des Armées, Florence Parly, a salué le départ du chef d'état-major à travers un communiqué dimanche: "En quatre ans, (le général François Lecointre, NDLR) a contribué à engager la modernisation des forces et à lancer la préparation de l’avenir. La ministre salue son action de chef militaire pour développer la défense européenne tout en assurant l’interopérabilité des armées françaises avec les Etats-Unis et les partenaires stratégiques de la France."

"Elle tient à relever l’investissement du général Lecointre pour porter la spécificité militaire et répondre aux attentes des jeunes femmes et jeunes hommes qui rejoignent les armées avec une envie forte de s’engager", lit-on encore.

R.V. avec AFP