Mis à jour le

Le Conseil constitutionnel a décidé ce mardi que la règle imposant de rendre publics les 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir à la présidentielle était toujours valable. La décision du Conseil constitutionnel déboute la candidate du Front national Marine Le Pen de sa demande de rétablir l'anonymat des parrainages.

Votre opinion

Postez un commentaire