BFMTV

Le cas de Carlos Ghosn sera "sûrement" abordé "à nouveau" au G7, selon l'Élysée

-

- - AFP

Le sujet avait déjà été évoqué entre Emmanuel Macron et Shinzo Abe lors du G20 au Japon, en juin dernier.

L'affaire Carlos Ghosn prendra-t-elle un tour diplomatique? Deux jours avant l'ouverture du G7 à Biarritz, qui réunira les dirigeants français, japonais, allemand, canadien, américain, italien et britannique, Carole Ghosn, l'épouse de l'ancien PDG de Renault-Nissan, a interpellé Emmanuel Macron dans un communiqué, plaidant pour que le cas de son mari soit évoqué avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.

Rappelant que la situation de Carlos Ghosn avait déjà été abordée par les deux dirigeants à l'occasion du G20, qui se tenait à Osaka en juin dernier, l'Élysée a déclaré à BFMTV qu'il serait "sûrement" abordé "à nouveau en format bilatéral à Biarritz" avec le Japon.

Arrêté le 19 novembre 2018 au Japon, Carlos Ghosn est actuellement assigné à résidence depuis le 25 avril, après avoir été détenu pendant plus de 100 jours. L'ancien PDG est soupçonné par les autorités japonaises de malversations financières, notamment d'avoir dissimulé une partie de ses revenus et d'abus de confiance.

A Tokyo en juin, Emmanuel Macron avait publiquement déclaré qu'il "(n'appartenait) pas au président de la République française de venir s'immiscer dans un cas judiciaire", tout en rappelant son attachement à "la présomption d'innocence, au respect des droits de la défense".

Clarisse Martin