BFMTV

Le Bolloc'h: "il n'est pas exclu que j'aille voter en douce pour Juppé"

Le comédien et musicien Yvan Le Bolloc'h, sur le plateau de Nathalie Lévy lundi 8 juin.

Le comédien et musicien Yvan Le Bolloc'h, sur le plateau de Nathalie Lévy lundi 8 juin. - BFMTV

Connu pour son engagement à gauche, le comédien Yvan Le Bolloc'h, invité lundi soir de Nathalie Lévy sur BFMTV, s'est dit déçu du pouvoir en place et défend Alain Juppé.

Il avait soutenu Ségolène Royal en 2007, voté François Hollande en 2012, et s'affiche régulièrement aux côtés de Jean-Luc Mélenchon. Yvan Le Bolloc'h roule-t-il désormais pour Alain Juppé?

L'acteur et comédien se déclare en tout cas déçu par la pratique du socialisme et n'exclut pas aujourd'hui pouvoir soutenir "une femme comme Nathalie Kosciusko-Morizet", par souci de parité. C'est ce qu'il a expliqué lundi soir, invité par Nathalie Lévy sur BFMTV.

"Je vois ce que font les socialistes aujourd'hui et je me dis 'tant qu'à faire'... je ne veux pas être trompé sur la marchandise. Alors il n'est pas exclu, par exemple, que j'aille voter en douce pour Juppé, aux primaires", a-t-il ajouté.

"Juppé, on a l'impression qu'il a vendu du beurre aux Irakiens"

Le héros de Caméra Café a également pris la défense de l'ancien Premier ministre. "Je trouve quand même que le sort qui est réservé à Alain Juppé depuis le lancement de ce nouveau parti - enfin, le ripolinage pour faire oublier Bygmalion et les millions investis dans des rideaux de douche qu'on met derrière Sarkozy pour qu'il ait le teint plus seyant - je trouve que ce n'est pas très sport", a-t-il expliqué. "Il n'a pas fait deux pas sur scène, on a l'impression qu'il a fait le plus mauvais film de l'année, qu'il a vendu du beurre aux Irakiens. Il est vraiment taclé sévèrement par les membres de son propre parti".

M. R.