× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

La victoire de Macron divise Les Républicains avant les législatives

Bruno Le Maire et François Baroin, en 2012.
 

François Baroin, qui mènera la campagne des législatives pour Les Républicains, a prévenu dimanche que les LR qui rejoindraient le président-élu perdraient leur investiture.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Le division des ruines ne nous intéresse pas. De toute façon il faut déblayer avant de reconstruire.

  • charly100
    charly100     

    On le sait bien que la place de Mr Wauquiez est plus chez Mr Nicolas Dupont-Aignan voire chez LePen que chez les Républicains.

  • charly100
    charly100     

    Mr Baroin veut répéter la même erreur à la présidentielle, c'est à dire radicaliser son électorat encore une fois. Moi un électeur de la droite, je dis bravo Mr Le Maire, vous démontrez qu'il y a encore des hommes et des femmes qui mettent l’intérêt général de leur pays au dessus de l’intérêt de leur parti et c'est heureux. En marche tous pour faire réussir la France et éviter les extrêmes en 2022, car l'échec de Macron c'est ouvrir un boulevard en 2022 aux extrêmes qui n'attendent que ça..

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    Le Maire et beaucoup de "non de la droite de la droite" se retrouveront avec le président.
    Tout comme les "non de la gauche de la gauche".

    Le président sera bien entouré avec le centre très élargi.
    Les ringards resteront avec leur parti pour jouer opposition-majorité.

    C'est dépassé tout comme droite-gauche.
    Remplacé par AVEC le président

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Que les anciens partis n'oublient surtout pas qu'il ont été profondément désavoués. Et de grâce qu'ils évitent de s'envoyer leur bilans à la figure, ils sont tous nuls.

    Et maintenant ?
    Et maintenant ?      (réponse à Tarco 14)

    oui ...

    La faute à l'opposition stérile et à la majorité servile.
    Le débat doit être constructif et non pas guidé par la discipline du parti.
    Apres tout quelle est la legitimité d'un parti ???
    100 000, 250 000 adhérents qui prétendent décider à la place de 60 millions de français.
    debile !!!

    C'est comme les syndicats : ils ne representent pas les travailleurs ! Et pourtant ce sont eux qui decident ...

  • Picto
    Picto     

    Que les soutiens moraux de Macron, qu'ils soient des LR ou du PS, quittent leurs parti.

    Appartenir à un parti n'est plus compatible avec "en Marche".
    Le mouvement de Macron, pardon de notre Président, est par définition le contraire des partis actuels.

  • msnb
    msnb     

    Ça y est les médias commencent leur campagne pro Macron. M. Haroun a été clair hier soir. Pas question d alliance avec En Marche. Mm. Les journalistes vs comprenez le français !!! Si mm. Le maire et estrosi souhaitent s allier à en marche, la porte est grande ouverte. Ils ne seront plus republicains.,ils rejoindront les socialistes auprès de Macron. Il faut être clair avec les électeurs, il faut les respecter. Ns sommes LR et donc pas En Marche.

    vauban
    vauban      (réponse à msnb)

    c'est parce que vous n'êtes pas en marche que vous régressez.

Votre réponse
Postez un commentaire