Marlène Schiappa
 

La loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoit l'allongement à 30 ans du délai de prescription des viols sur mineurs, la fixation d'un âge de consentement minimum à un acte sexuel, et la pénalisation des faits de harcèlement dans la rue.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Picto
    Picto     

    J'espère qu'ils n'oublieront pas dans cette loi que tout homme de pouvoir, en particulier les politiques doivent être irréprochable.
    Meme une accusation sans preuve doit les condamner à la démission.

    Ainsi ils seront plus irréprochables qu'irrprochables (plus Blanc que Blanc comme disait Coluche)

Votre réponse
Postez un commentaire