× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Emmanuel Macron, le 16 novembre 2016.
 

Le leader d'En Marche! parasite la primaire à gauche. En plein week-end clé pour les candidats socialistes et écologistes, Emmanuel Macron est parvenu à faire parler de lui et à donner une nouvelle démonstration de son succès, cette fois à Lille, devant plus de 4.000 personnes.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Macron avait pointé « la grande volatilité de l’électorat,et préparait son épuisette.C’est l’homme de la finance,c’est l’homme des bonnes nouvelles !!,il se contente de la partie positive du message,mais se garde bien de dire ce que cet horizon radieux qu’il promet suppose d’effort et de sacrifice pour y arriver,dans les campagnes,Macron n’existe pas,c’est une langue étrangère

  • sonntag67
    sonntag67     

    pour exister, la presse publie ce qui intéresse les gens, ce qui se vend . Les Français veulent du Macron, alors la presse publie du Macron.
    Macron fait monter la presse , ce n'est pas la presse qui fait monter Macron!!!

  • Casey Ryback
    Casey Ryback     

    Posez-vous juste une question: Pourquoi tous les médias sans exception nous servent du Macron matin midi et soir depuis au moins deux bonnes années? Etait-ce une personnalité hors du commun avec une vraie pensée avant d'arriver au gouvernement? Avait-il réalisé quelque chose de remarquable? A-t-il changé la face du monde par son action gouvernementale?
    A les entendre ce serait le messi, l'élu: un jeune dynamique survolant les partis qui bouscule le système avec une vraie vision de la France, etc.
    Force est de constater que ce personnage a été fabriqué de toutes pièces par les médias, et voilà comment un pur produit du «système» (si Hollande ne l'avait pas appelé, il serait encore banquier anonyme..), encouragé par le parti pris médiatique unanime, se sent pousser des ailes.. et s'improvise candidat du peuple..
    Cela me rappelle Chirac qui disait de Juppé «il est le meilleur d'entre nous», ce à quoi un autre avait ajouté, moqueur, «et le pire, c'est qu'il l'a cru!»; Macron se sent désormais investi d'une certaine légitimité et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on a pas fini d'en entendre parler..

Votre réponse
Postez un commentaire