French President Emmanuel Macron (R) spars with a boxing partner on a barge floating on the river Seine in Paris on June 24, 2017 in a bid to promote the candidacy of the city of Paris for the Summer Olympics Games in 2024. 
JEAN-PAUL PELISSIER / POOL / AFP
 

Des tensions ont éclaté jeudi dernier lorsqu'a été prise la photo officielle du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • yuropp
    yuropp     

    Ça, on s'en fiche… C'est leur cuisine
    Par contre, le fait que Macron soit en train de nous construire une Madurocratie, avec les juges qui pourront mettre les députés au pas, voireéliminer n'importe quel opposant, mériterait un peu plus d'attention

  • screwunscrew
    screwunscrew     

    ça change du précédent Président "normal" avec ses confidences aux journalistes et ses virées ridicules de lycéen en goguette en scooter !!!!

  • Levl
    Levl     

    C'est à la presse de s'organiser.

    Ça serait pourtant simple que plusieurs rédactions se regroupent pour envoyer une seule équipe représentative sur ce genre d’événement. Y'a pas besoin de 50 micros et de 50 caméras pour capter la même image et le même son, c'est juste ridicule.

    N'oublions pas qu'un journaliste est sensé reporter les informations sans leur nuire. Hors on voit clairement lors des déplacements des politiques que la présence de centaines de journalistes autour des personnalités nuit considérablement à des relations disons plus naturelles avec le peuple. Globalement je pense aussi qu'il devrait y avoir une certaine distance pour filmer. Le journaliste qui pose la question et a le micro doit être proche, mais si il n'y a pas la grosse nuée les cameramans peuvent aisément se trouver à quelques mètres, ils gêneront moins et pourront capter beaucoup plus de choses. Et au besoin c'est toujours possible de faire un zoom, même en post traitement, les caméras ont quand même une bonne définition.

    Et puis sincèrement, même si il y a 10 fois moins de journalistes autour d'un politique ils capteront quand même la petite phrase, et ça fera 10 fois plus de journalistes pour s'occuper des environs, des réactions autres et des autres événements.

    PlusZero
    PlusZero      (réponse à Levl)

    Fort bien dit mais les journalistes ne jouent pas en équipe... c'est du chacun pour moi... quant à rapporter les informations, ils préfèrent de loin broder et enjoliver car cela fait vendre... Ethique est un mot qu'ils ne connaissent pas...

    PlusZero
    PlusZero      (réponse à Levl)

    Fort bien dit mais les journalistes ne jouent pas en équipe... c'est du chacun pour moi... quant à rapporter les informations, ils préfèrent de loin broder et enjoliver car cela fait vendre... Ethique est un mot qu'ils ne connaissent pas...

  • goodaps
    goodaps     

    Après avoir tout fait pour le faire élire, je comprends que les journalistes l'aient mauvaise !... Moi je trouve cela cocasse !... MdR !... L'arroseur arrosé !... Mais attention au retour de bâton !...

  • Dieu_Thot
    Dieu_Thot     

    Normal car la vrai presse n'existe plus. Les journalistes ne parlent qu'au conditionnel car il ne vérifie jamais leur source, quitte à se démentir 3 heures après. Ils ne sont plus capables que d'essayer de faire des SCOOP .

    Claudik
    Claudik      (réponse à Dieu_Thot)

    Oui le conditionnel , avec ça ça meuble et ça fait de la polémique pour faire marcher le business.

  • pascoole
    pascoole     

    A quoi servent les journalistes depuis le XIXe sinon à la propagande de la bourgeoisie ?

    screwunscrew
    screwunscrew      (réponse à pascoole)

    Ah bon ? L"Humanité, Libération, Le Canard Enchaîné (ou déchaîné plutôt), Charlie Hebdo aussi ?????

  • Maverick73
    Maverick73     

    Peut-Être que la presse devrait aussi revoir sa façon de travailler, honnêtement au vu de tout se qui sais en politique ces dernières années et dont les images des hommes ont été mis en pâture (je ne dit pas que la presse est responsable de leurs méfaits), mais si l'image du président de la république c'est dégrader au fil des années quelque soit le parti politique, vous y êtes aussi pour beaucoup. Vous vous êtes auto-proclamée juge et bourreau, vous avez mis certaines personnes en pâtures et certains français on en marre de cette presse et journalistes parfois a la limite de tout, de l'irrespect de la vie privée et et de la loi. Vous n'êtes pas des policiers et encore moins juges, laisser la hiérarchie des choses se faire. Que vous souleviez un lievre et que vous en parliez pas de soucis mais condamné la personnalité avant même une enquête ou un verdict de la juste non, vous devez rester a votre place point barre.Peut-Être que la presse devrait aussi revoir sa façon de travailler, honnêtement au vu de tout se qui sais en politique ces dernières années et dont les images des hommes ont été mis en pâture (je ne dit pas que la presse est responsable de leurs méfaits), mais si l'image du président de la république c'est dégrader au fil des années quelque soit le parti politique, vous y êtes aussi pour beaucoup. Vous vous êtes auto-proclamée juge et bourreau, vous avez mis certaines personnes en pâtures et certains français on en marre de cette presse et journalistes parfois a la limite de tout, de l'irrespect de la vie privée et et de la loi. Vous n'êtes pas des policiers et encore moins juges, laisser la hiérarchie des choses se faire. Que vous souleviez un lièvre et que vous en parliez pas de soucis mais condamné la personnalité avant même une enquête ou un verdict de la juste non, vous devez rester a votre place point barre. Il est vrai qu'au temps de Francois Mitterand, ce genre de pratique était très peu fréquente et le Président de la République là bien compris certes a vos dépends mais il faut vraiment que vous vous mettez sérieusement a faire votre métier autrement, en respectant les gens d'abord et en respectant la hiérarchie établie. Merci

Votre réponse
Postez un commentaire