× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Police
 

Emmanuel Macron a une nouvelle fois mis en scène l'entrée en vigueur d'une loi importante de son quinquennat en signant, devant les caméras, le nouveau texte de lutte contre le terrorisme. Le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement se trouvaient à ses côtés au moment de la signature. En revanche, pas de ministre de la Justice pour une loi déjà fortement décriée par les magistrats.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Nous avons du mouron à nous faire,une justice laxiste encrée dans ses dogmes politiques,et un président qui pond des lois que l'on empile,il faudrait déjà appliquer les lois existantes,mais Macron veut imprimer son quinquennat ,qu'il commence déjà par renvoyer chez eux les salafistes,fermer les écoles coraniques ou sont préchés les paroles d'endoctriments ,les "sans papiers".

  • Surolane Surolane
    Surolane Surolane     

    les magistrats ont pris de mauvaises habitudes en oubliant que c'est l'état qui est garant de l'autorité publique et que les députés et sénateurs votent les lois que les magistrats doivent appliquer et pas commenter comme ils le font de plus avec une idéologie qui ne devrait pas être .Ils s'offusquent sur la forme mais oublient les choses comme le mur des cons, les gens eux ne l'oublient pas sans parler des graves erreurs faites permettant des remises en libertés de gens dangereux qui recidivent quelquefois...un peu de remise en question serait bienvenue

  • passur
    passur     

    Colère des magistrats, bein!!! vue les boulettes qu'ils font, ils ferait mieux de la fermé, faire sortir des multirécidivistes, violeur et assassins au bout de six mois

  • Albin Cognito
    Albin Cognito     

    sur fond de colere des magistrats...
    et les magistrats, ils entendent le fond de colere de la population a propos du laxisme dont font preuve les magistrats?

  • canari
    canari     

    avant on avait MASSU et BIGEARD .....qui connaissait la procédure contre les attentats ...!!

Votre réponse
Postez un commentaire