L'état d'urgence pourra se maintenir après la démission de Manuel Valls

Le Premier ministre Manuel Valls s'exprime à l'Assemblée nationale, jeudi 12 mai 2016
 

Un article de la loi relative à l'état d'urgence prévoit que l'état d'urgence soit "caduc" dans les 15 jours qui suivent la démission du gouvernement. Même avec la candidature de Manuel Valls et sa démission de Matignon qui doit en résulter, ce régime d'exception n'est pourtant pas remis en question. 

Votre opinion

Postez un commentaire