BFMTV

L'Elysée ne donne aucune information sur Valérie Trierweiler

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique - -

Une semaine après l'hospitalisation de Valérie Trierweiler, l'Elysée ne donne aucune information sur la Première Dame.

Cette absence d'informations sur la Première dame est-elle une info politique en soi ?

Oui. Une si longue hospitalisation. Ce n'est pas anodin. Et que l'Elysée se refuse à communiquer, ça ne l'est pas non plus.Ca crée un climat propice aux rumeurs et aux spéculations.

Surtout que ce matin le magazine Closer sort de nouvelles photos supposant une liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Sur l'une d'elle, le président se promène sur le marché de Tulle en Corrèze, en compagnie de l'actrice. Le président prend sciemment le risque de s'exposer ! Ça aussi ce n'est pas anodin, c'est inédit sous la Veme République.

François Hollande laisserait mettre en scène une séparation avec Valérie Trierweiler ?

C'est trop tôt pour le dire mais ce qui est sûr, c'est qu'il laisse entendre qu'il n'y a vraiment pas de statut de Première Dame.

D'où l'hospitalisation prolongée de Valérie Trierweiler. Elle est toujours dans un grand état de fatigue, avec des hauts et des bas, selon ses proches. Très affectée car le président ne lui a pas rendu visite.

La situation est tellement surréaliste que la rumeur a couru hier soir sur la visite de Ségolène Royal à Valérie Trierweiler !

Oui, il y a même eu des commentaires sur le fait que la visite était mandatée par l'Elysée ! C'est faux ! Ségolène Royal a démenti.

Le cabinet de Valérie Trierweiler aussi. Les deux femmes sont en froid depuis des années. Suite au prochain numéro pour ce vaudeville tragico-politique.

Parlons des élections...Vous avez une info Véronique qui concerne non pas les municipales mais les régionales ?

Oui, François Hollande jette un pavé dans la mare en proposant de revoir à la baisse le nombre de régions.

S'il va jusqu'au bout de sa réforme, cela pourrait induire une modification du calendrier électoral ! C'est ce que me dit un spécialiste de la carte électorale. Les régions ne seront pas redécoupées à temps pour 2015.

Les élections seraient repoussée à 2016, juste un an avant la présidentielle. Plusieurs ténors du PS redoutent les régionales qui seront forcément mauvaises pour la gauche. Ils savent qu'ils ne réitèreront pas l'exploit d'avoir 21 régions sur 22. La modification du calendrier électoral après un remodelage des régions peut leur donner plus de chance.

Un revenant en politique pour les municipales ?

Georges Tron candidat à sa réélection à Draveil dans l'Essonne. L'ancien secrétaire d'état à la fonction publique sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy a bénéficié il y a un mois d'un non-lieu.

Georges Tron avait été contraint à démissionner du gouvernement et de son siège de député après des accusations de massages de pied un peu particulier et pour des accusations de viols aussi. Il se remet en selle pour un quatrième mandat. La politique c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.

Véronique Jacquier