BFMTV

L'attaque de samedi pourrait être un acte terroriste, dit Valls

"Je ne vous en dirai pas plus à ce stade, l'enquête ne fait que commencer", a déclaré ce dimanche Manuel Valls.

"Je ne vous en dirai pas plus à ce stade, l'enquête ne fait que commencer", a déclaré ce dimanche Manuel Valls. - -

"Des éléments" peuvent laisser penser que l'attaque d'un militaire en patrouille à La Défense est un acte terroriste, a déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

L'homme qui a blessé au cou samedi un militaire en tenue à La Défense près de Paris était toujours recherché dimanche. "Il y a effectivement des éléments qui peuvent laisser penser qu'il s'agirait d'un acte terroriste", a déclaré Manuel Valls dimanche sur France 5. "Je ne vous en dirai pas plus à ce stade, l'enquête ne fait que commencer", a ajouté le ministre de l'Intérieur, appelant à être "prudent à l'égard de tout amalgame, de toute comparaison".

Attaqué au cutter ou au couteau

Après le meurtre mercredi d'un militaire britannique par un homme lançant des slogans islamiques, à Londres, François Hollande n'avait exclu aucune hypothèse samedi quant aux motivations de l'agresseur. Un militaire âgé de 23 ans a été attaqué au cutter ou au couteau alors qu'il patrouillait près de la station RER de La Défense (Hauts-de-Seine), vers 18h, dans le cadre du plan Vigipirate. Il est hospitalisé à l'hôpital Percy de Clamart et sa vie n'est pas en danger.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie du dossier. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris.

J.V. avec Reuters