BFMTV

L'approbation de l'action de Macron et Castex remonte mais reste négative

Emmanuel Macron et Jean Castex le 14 juillet 2020.

Emmanuel Macron et Jean Castex le 14 juillet 2020. - Ludovic Marin

L'approbation de l'action d'Emmanuel Macron progresse de 2 points, à 41%, avec un taux d'insatisfaits qui recule en parallèle de 2 points, à 59%.

La progression est courte mais réelle. L'approbation de l'action de l'exécutif remonte en mai, à 41% d'avis favorables pour Emmanuel Macron comme pour Jean Castex, mais les Français restent majoritaires (59%) à la juger négativement, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié mardi.

L'approbation de l'action d'Emmanuel Macron progresse de 2 points, à 41%, avec un taux d'insatisfaits qui recule en parallèle de 2 points, à 59%.

A 41% également, le Premier ministre Jean Castex est au même niveau d'approbation, mais la remontée est plus forte: elle est de 5 points depuis un plancher de 36% atteint en avril. Près de six Français sur dix (59%, -5 points) continuent aussi d'avoir une opinion négative.

Les Français divisés

Interrogés sur l'image qu'ils ont du chef de l'Etat, 52% des Français estiment que dire qu'il "défend bien les intérêts de la France à l'étranger" lui correspond bien. Mais une majorité considère que "renouvelle la fonction présidentielle" (57%), "mène une bonne politique économique" (60%), "a une vision pour l'avenir des Français" (60%), "est proche des préoccupations des Français" (68%) sont des appréciations lui correspondant mal.

Quant à Jean Castex, les traits d'image proposés sont majoritairement jugés comme lui correspondant mal: 52% pensent que dire qu'"il est un homme de dialogue" ne lui convient pas. Même appréciation négative concernant "dirige bien l'action de son gouvernement" (57%), "est proche des préoccupations des Français" (63%), "qui vous inspire confiance" (64%) et "est capable de réformer le pays" (71%).

Sondage réalisé les 28 et 29 avril par questionnaire auto-administré en ligne à un échantillon de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV