En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Gerard Araud (g), rencontre le chef du comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, Ed Royce, au Capitole, le 7 décembre 2015.
 

Gérard Araud avait une bonne raison de retirer les messages de dépit postés lors de la nuit électorale qui a vu la victoire de Donald Trump: des ordres venus du sommet de l'Etat.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire