BFMTV

L'administration condamnée pour traitement inhumain

BFMTV
Un bébé a été détenu pendant 48 heures dans un centre de rétention à Rennes.

L'administration française a été condamnée pour "traitement inhumain" après la détention d'un bébé âgé de trois semaines dans un centre de rétention à Rennes, pendant 48 heures. 

Le bébé était accompagné de ses deux parents, des Moldaves sans papiers, qui résidaient en France depuis deux ans et demi. La cour d'appel de Rennes a demandé mardi leur remise en liberté. Depuis, on ne sait pas où il se trouvent exactement. 

Cette détention d'un bébé de trois semaines constitue un "triste record" en France, d'après la Cimade, seule association habilitée à se rendre dans les centres de rétention en France. 

L'avocat de la famille, Maître Gilles Piquois a déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l'Homme.
Un autre avocat du couple, Maître Mickaël Goubin, a porté plainte contre X pour "délaissement de personnes hors d'état de se protéger".

Arrivé en France en 2006, le couple de sans-papiers avait été interpellé avec leur bébé de trois semaines le 17 octobre à Gien dans le Loiret en vue d'une expulsion, avant d'être envoyé au centre de rétention de Rennes.

Damien Nantes est chargé, à la Cimade, de la défense des étrangers reconduits. Selon lui, depuis que les objectifs de reconduites à la frontières sont chiffrés, on compte de plus en plus d'abus. « On a vu des femmes enceintes placées en détention » explique-t-il à François-Xavier Ménage pour RMC. (cf Son ci-contre)

La rédaction avec François-Xavier Ménage