BFMTV

Kosciusko-Morizet : « Négocier avec les industriels »

-

- - -

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, a commenté la baisse du malus pour les familles nombreuses et le rejet de la taxe sur les sacs plastiques.

Invitée vendredi 24 octobre, la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet est revenue sur l'amendement UMP qui réduit le malus automobile pour les familles nombreuses : « On est conscients depuis le début, de l'émotion sur la question des familles nombreuses. Ce qu'on a tenu à dire depuis le début, c'est que dans la plage neutre du bonus, entre 130 et 160 grammes de CO2 par kilomètre, il y a plus d'une demi-douzaine de modèles possibles de familiales. Donc on peut d'ores et déjà acheter une familiale qui est dans la plage neutre du bonus. Maintenant, le gouvernement s'est rallié à cette proposition de réduire le malus pour les familles nombreuses ».

La secrétaire d'Etat a ensuite évoqué le rejet par l'Assemblée Nationale de la taxe de 0,15 euros sur les sacs plastiques : « Il y a deux problèmes. D'abord sur le principe, il y a trop de choses jetables, il faut réduire le nombre de choses jetables. Quelque part, cette idée va dans le bon sens. Le problème est le suivant : le Grenelle de l'Environnement, on l'a voulu partenarial, on travaille avec tout le monde, y compris avec les industriels. Hier encore, on a signé une convention pour réduire l'utilisation des ampoules à incandescence et passer le plus vite possible aux ampoules à basse consommation. Sur les sacs plastiques, le problème de la taxe c'est qu'on était en discussion avec les industriels. Donc le gouvernement est plutôt réticent sur cette histoire de taxe car on est plutôt dans une démarche de négociation ».

La rédaction-Bourdin & Co