BFMTV

Jean Castex cas contact: primo-vacciné, pourquoi doit-il tout de même s'isoler?

En attendant qu'une part assez importante de la population soit vaccinée, les personnes vaccinées, avec une comme deux doses, doivent observer les mêmes règles que tout le monde.

Cas contact de son épouse testée positive au Covid-19, le Premier ministre Jean Castex va se placer durant sept jours à l'isolement, a annoncé Matignon mercredi soir. Il est contraint de s'isoler pour la troisième fois en moins d'un an, après avoir été déclaré successivement cas contact du directeur du Tour de France Christian Prudhomme en septembre, puis d'Emmanuel Macron en décembre, sans toutefois être jamais testé positif.

Cette fois, contrairement aux précédentes, il est primo-vacciné, mais cela ne l'empêche pas de s'isoler, comme tout cas contact.

"Même vacciné, en cas de contact à risque avec une personne positive à la Covid, vous êtes considéré comme étant 'cas contact': il faut vous faire tester et vous isoler immédiatement", précise le site du ministère de la Santé.

Vous pouvez toujours tomber malade et transmettre le Covid-19

Le Premier ministre avait été vacciné avec une première dose d'AstraZeneca le 19 mars dernier, et comme le précise le site Santé.fr, la seconde injection "doit être administrée entre 9 et 12 semaines après la première dose". Il devrait donc être complètement vacciné dans les prochains jours.

Car si la première dose confère une certaine immunité, il faut attendre deux semaines après l'injection de la seconde dose pour obtenir une immunité complète et surtout durable. Toutefois, si le vaccin permet de réduire considérablement le risque de faire des formes graves et symptomatiques, le vacciné peut toujours attraper le Covid-19, et surtout le transmettre.

En ce sens, vacciné ou pas, tout le monde est pour le moment traité de la même façon, en attendant qu'une immunité collective soit atteinte par la population. "Même vacciné, il faut continuer à porter le masque et à respecter les gestes barrières pour protéger ceux qui ne le sont pas", martèle ainsi le gouvernement.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV