BFMTV

"Je ne fais pas de la mort un drame absolu: Bernard Tapie se confie sur son rapport à la religion

L'ancien homme d'affaires et homme politique, invité de Bruce Toussaint sur BFMTV ce lundi soir, s'est confié sur son rapport à la religion et à la spiritualité alors qu'il est atteint d'un cancer depuis 2017.

Bernard Tapie, invité de Bruce Toussaint ce lundi soir sur BFMTV à l’occasion de la diffusion de notre long-format "Bernard Tapie, les matchs de sa vie", a confié qu'il ne faisait "pas de la mort un drame absolu", alors qu'il est atteint d'un cancer métastasé depuis 2017.

Interrogé sur son combat contre la maladie, l'ancien homme d'affaires et homme politique explique vouloir "rester ce qu'il a toujours été face à la religion, soit un pratiquant monolithique convaincu que c'est la voie du coeur. Pas la voie de l'éternel, ni la voie du piston". "Je ne veux pas être dans la mauvaise posture qui consisterait à me sentir obligé d'implorer", affirme encore Bernard Tapie face à Bruce Toussaint.

"Être croyant c'est être lucide sur la limite de vos connaissances et de vos capacités à comprendre", explique le patron de presse. "Par conséquent, cessons de penser qu'on est au bout du bout de la connaissance. Il ne connaît rien encore!". "Vous savez la foi, c'est comme l'amour", ajoute-t-il. "Essayiez d'expliquer l'amour à quelqu'un qui n'a jamais été amoureux. Comment vous faites? C'est compliqué. Moi ça ne m'est pas tombé dessus parce que mes parents me l'ont inculqué, mais parce que je jouais au violon le dimanche matin à l'église, et qu'un matin j'ai pas joué comme les autres matins".
Jeanne Bulant