Emmanuelle Ménard était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce lundi.
 

Pour la députée de l'Hérault apparentée Front national, l'esprit de la loi portée par Simone Veil en 1974 et autorisant l'IVG a "évolué au fil du temps". 

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Picto
    Picto     

    elle souhaite, elle souhaite elle souhaite ....
    Ce n'est pas à elle de décider : c'est aux femmes qui sont concernées par les interruptions de grossesses.

    Elles prennent leurs responsabilités.
    Ce n'est pas à une femme politique, de surcroit d'extreme droite, de faire des retours en arrière.

    Si les femmes ne veulent pas d'avortement, avec la loi actuelle, elles peuvent garder leurs enfants. Mais si la loi se restreint, par l'action de l'extreme droite, elles n'auront plus le choix de garder ou d'avorter : elle devront garder leurs enfants non désirés.
    .

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    Elle a tourné sa veste devant tous les hommage faits à madame Veil ...

  • Picto
    Picto     

    C'est la femme à Ménard ?
    ils se partagent les jobs pour éviter les cumuls de mandats ?

    Un député et l'autre maire ...
    La tricherie des vieux politicards.

    Et il va y en avoir ... qui ont mis leur épouse à leur place pour pouvoir cumuler les jobs.
    (les salaires, bien sur)

  • bergheim
    bergheim     

    "Il y en a bien plus en France qu'en Allemagne", a-t-elle déclaré, disant cependant ne pas connaître les chiffres.
    si on ne sait pas, on affirme pas, on se tait !!!

    Picto
    Picto      (réponse à bergheim)

    c'est les techniques du FN et des populistes.
    Des chiffres en l'air ça laisse toujours des traces.

    Comme la Fille Le pen avec les comptes off-shore de Macron ... il parait que ...
    Ca evite la diffamation mais le pic est lancé !

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    madame Menard est une femme du passé.
    Dont l'objectif pour le futur est de retenir le plus possible le "comme-avant".

    Apres 40 ans elle s'est habitué à la loi Veil.
    Apres 40 ans, elle accepte finalement ce qui a été voté en 74.
    En 74, elle est ses semblables etaient probablement CONTRE la loi Veil.

    Les évolutions et aménagement de la loi la dépassent.
    Dans 20-30, 40 ans elles sera peut être d'accord avec ce qui ce fait aujourd'hui !!!

    Nous n'avons pas besoin de ces politiques dont le programme n'est que de retenir le plus possible le passé.

    Picto
    Picto      (réponse à Alpes et lac)

    C'est bien possible ...
    Les réactionnaires du moment ont besoin de quelques dizaines d'années pour adhérer aux nouveautés.
    C'est le propre des "réac" ... intelligents.
    D'autres ne changent pas d'avis et resistent aux progrès jusqu'à leur mort.

Votre réponse
Postez un commentaire