Manuel Valls à l'Assemblée nationale le 10 octobre 2017
 

Dans les colonnes du Parisien, l'ancien Premier ministre se montre alarmiste face aux événements qui agitent la Catalogne. "L'histoire peut redevenir tragique", prévient-il.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • jj47
    jj47     

    Valls c'est qui ?

  • lugeot
    lugeot     

    Celui là n’a rien compris , les peuples sont pressures , uniformisés , on leur enleve leur saveur , leur reproche leurs traditions , leur homogénéité, on les musele avec des lois de gouvernants inconnus, sous le pretexte de l’Europe de la bien pensance , de l’ouverture des frontieres, mais non , les societes se sont construites au fil des siècles, se sont amalgames par choix et intérêts , c’est donc juste que ces societes se revoltent , et veulent etre maitre de leur destin, Qui peut comprendre que Bruxelles et ses profiteurs veuillent exclure la Catalogne de l’UE , pour la punir , eviter une contagion , mais sont prets à ouvrir les portes grandes à l’Ecosse si elle faisait secessions du royaume uni qui est pari , soyez coherents , vous n’etes qu’une bande de gourmands au service des financiers

  • Alpes et lac
    Alpes et lac     

    Quand on parle d'Europe, on ne peut défendre l'autonomie d'une province.
    D'autant plus lorsqu'elle est riche (Catalogne, Italien du Nord, Flandre, Ile de France ...)

    C'est populiste de défendre les autonomies.
    Même en étant de gauche, c'est "extreme droite".

    C'est le replis vers soi. le refus de l'autre.
    C'est comme si l'Allemagne voulait sortir de l'Europe.

  • boisansoif85
    boisansoif85     

    franchement l'avis de Valls tout le monde s'en fout mais alors royalement !!!

    Alpes et lac
    Alpes et lac      (réponse à boisansoif85)

    ben non, Valls lui parle en connaissance de cause.

    Pas juste par idéologie d'intellectuel.
    L'indépendance d'une province, c'est le replis sur soi, le refus de L'Europe : c'est être populiste et avoir une idéologie (cachée) d'extreme droite. Même pour qui se dit "de gauche".

Votre réponse
Postez un commentaire