BFMTV

Hollande sur TF1: "déterminé" pour les uns, "vide" pour les autres

François Hollande n'a pas convaincu tout le monde, jeudi soir, après sa prestation sur le plateau de TF1.

François Hollande n'a pas convaincu tout le monde, jeudi soir, après sa prestation sur le plateau de TF1. - Martin Bureau - Pool - AFP

"Extrêmement convaincant" et "déterminé" aux yeux des ministres de son camp, la performance du président de la République a au contraire été jugée "vide" et sans intérêt pour ses adversaires à droite et à l'extrême-droite. Jean-Luc Mélenchon, lui, l'a même traité "d'usurpateur". Florilège.

Plus d'une heure trente de questions. Deux ans et six mois très exactement après son élection à la tête de la France, François Hollande était l'invité de TF1 pour une émission spéciale "En direct avec les Français". Une longue intervention scrutée attentivement de part et d'autre de l'échiquier politique français. Tour d'horizon des réactions.

"Extrêmement convaincant" pour Pellerin

Sans surprise, les réactions sont positives dans le camp du Président. Invitée sur BFMTV, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, s'est dite très convaincue par la performance du président de la République. "Je l’ai trouvé extrêmement ferme, extrêmement droit, extrêmement constant dans sa détermination à mener les réformes jusqu’au bout du quinquennat", a-t-elle expliqué sur notre plateau. 

Le Foll: "Important d'avoir cette relation avec les Français""

Ministre de l'Agriculture et proche de François Hollande depuis des années, Stéphane Le Foll s'est montré satisfait par l'exercice réalisé par son chef de fil ce jeudi soir. "Il a été déterminé, il a cherché à expliquer ce qu’il a fait", a -t-il expliqué en direct sur BFMTV.

"Il a donné le chemin qui a été parcouru, pourquoi il avait fait un certain nombre de choix et puis surtout il a essayé de tracer une perspective. Il a cherché à dire que l’essentiel ce n’était pas lui, c’est ce qu’il faisait et c’est surtout l’idée qu’il se faisait de la France". "C’était important d’avoir cette relation avec les Français," s'est encore félicité le ministre de l'Agriculture.

Sur Twitter, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, remplacé en mars par Manuel Valls, a également eu un mot pour François Hollande après son passage sur TF1 :

Huchon est enthousiaste

Président du conseil régional d'Île-de-France, le socialiste Jean-Paul Huchon s'est lui montré particulièrement enthousiaste au sujet des deux dernières annonces réalisées par le président de la République, au sujet de la candidature de la France pour l'exposition universelle de 2025 et au sujet d'une probable candidature de Paris pour accueillir les Jeux Olympiques de 2024:

"Il n'y a plus de président de la République en France", pour Le Pen

Ailleurs que dans le camp socialiste, les critiques ont été virulentes contre François Hollande. Exemple avec l'élu FN Florian Philippot, interrogé par BFMTV. Le vice-président du Front national s'est plutôt ennuyé devant François Hollande. "J’ai trouvé que c’était long et que c’était le vide, c’était le néant, je n’ai même pas compris pourquoi il avait fait cette émission si ce n’est pour ne rien dire aux Français, il n’a fait aucune annonce concrète", a-t-il déclaré. 

"Il est difficile pour moi de commenter le vide", a pour sa part déclaré Marine Le Pen vendredi. "Il n'y a plus de président de la République en France, ça n'a jamais été aussi vrai qu'hier soir".

"Une heure et demie pour ne rien dire", critique Guaino 

"J’aimerais bien de temps en temps dire quelque chose de positif mais non." Toujours sur nôtre antenne, l'UMP Henri Guaino n'a pas réussi a émettre une critique positive sur la performance du président de la République.

"Deux ans et demi pour rien faire, une heure et demie pour rien dire", s'est amusé à résumer le député des Yvelines. "Il veut que la France soit la première partout. Simplement comment fait-on?", s'est demandé Henri Guaino. "Pour l’instant on est les premiers dans le désordre et le chaos."

"L’histoire jugera très sévèrement ce président de la République", a estimé ce proche de Nicolas Sarkozy.

Ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Eric Woerth s'est aussi montré très critique sur notre plateau. "C'est quand même une émission pour pas grand-chose", a-t-il tancé. "J'ai trouvé la première partie indécente et la deuxième partie impuissante."

"Plus agile que puissant" pour Raffarin

Pour l'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin, François Hollande apparaît au terme de cette émission "plus agile que puissant". Pis encore, le sénateur a raillé le principe même de l'exercice auquel s'est prêté le chef de l'Etat:

"Usurpateur", selon Mélenchon 

Jean-Luc Mélenchon s'est également montré critique vis-à-vis de François Hollande, le qualifiant même "d'usurpateur". "J'ai assisté avec sidération à l'exercice auquel il s'est prêté", a déclaré le député européen. Il y a vu un "naufrage et une étape supplémentaire de la riquiquisation de sa fonction, de sa personne et de notre patrie". Il a également appelé les Français à manifester le 15 novembre à Paris et dans les grandes capitales régionales.

Le NPA juge le "coup de coup raté"

Pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), "le coup de com" de François Hollande est "raté". "Les travailleurs, les classes populaires, toutes celles et ceux qui sont victimes de l'offensive du patronat, des banques et du gouvernement pour imposer l'austérité et la baisse du coût du travail ne sont pas dupes de cette fausse sincérité calculée du Président."

Jé. M.