BFMTV

Hollande et sa petite blague sur Jack Lang

-

- - -

En visite en Arabie saoudite, le chef de l’Etat s’est distingué… par son humour.

Rien de tel qu’une visite à l’étranger pour se détendre un peu. En déplacement en Arabie saoudite, François Hollande s’est fendu lundi de quelques plaisanteries dont il a le secret. 

Accompagné de Jack Lang lors de la visite de la citadelle de Masmak, le Président observe une maquette historique. Alors que l'ancien ministre de la Culture demande de quand date la maquette, François Hollande lui répond: "c'est écrit là, 1918, tu n'étais pas venu toi en 1918?" Le tout accompagné d'un rire quelque peu forcé de Jack Lang.

Une dague? "J'en aurai besoin"

Autre moment de détente dans cette visite protocolaire: alors qu’on lui montrait une dague, le Président, souriant, l'a saisie de la main droite puis a regardé ses interlocuteurs en disant, souriant: "j’en aurai besoin!". Une scène capturée par le journaliste politique de BFMTV Adrien Gindre, qui en rend compte sur Twitter.

Hollande, sabre en main : "j'en aurai besoin :-) " Taquin et très en forme le Président ce matin à Riyad. pic.twitter.com/nzj1k9c5fH
— Adrien Gindre (@agindre) 30 Décembre 2013

Allusion à un prochain remaniement? Evocation de discordes au sein du gouvernement? Le chef de l’Etat ne s’est pas étendu sur le sujet, mais il n’a jamais caché son humour – jusqu’à parfois provoquer des crises diplomatiques, comme lors de sa visite en Algérie.

Devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), il avait déclaré en souriant que Manuel Valls était rentré d’Algérie "sain et sauf", en ajoutant "c’est déjà beaucoup". Une plaisanterie qui n’avait pas du tout été appréciée en Algérie, obligeant François Hollande à exprimer "ses regrets".

A.K. avec Adrien Gindre