Ségolène Royal, en octobre 2016.
 

Alors que le doute s'est installé autour d'une candidature de François Hollande à sa propre succession, la ministre de l'Environnement, elle même candidate en 2007, estime que le chef de l'Etat, isolé, doit "bien apprécier le rapport de forces".

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Une façon de dire : "mais moi je peux y aller"!!!!

  • iamagic
    iamagic     

    Non mais elle se prend pour qui??? Basta de cette famille! Votons pour quelqu'un de neuf et qui nous a mis en garde contre tous les maux qui assaillent la France: délinquance, terrorisme, chômage!

Votre réponse
Postez un commentaire